Formation

De Wagoner à alumni…

(Psst, ce n'est pas votre langue? Cette page existe aussi en: en )

Comment est-ce arrivé? Quand suis-je devenue une alumni du Wagon?

Ok, ok, je sais… Au moment où Matthijs Kolkman, le présentateur de notre Demo Day (l’évènement de clôture au cours duquel on présente les projets sur lesquels on a bossé les dernières semaines), a terminé son discours en précisant que nous étions désormais des anciens, comme lui.

On fait maintenant partie d’un batch plus grand (au revoir batch #45), celui des alumni. D’accord. Mais quand même, le temps a filé ces dernières semaines! La dernière fois que je vous ai parle du Wagon, on était en plein milieu des neuf semaines (dans cet article, ou pour le début de l’histoire, je vous conseille de lire cet article-là.). Il était plus ou moins impossible de savoir où tout cela allait nous mener, on essayait de capter les concepts et on espérait tous finir par comprendre (au moment-même, je ne savais bien évidemment pas que tout le monde pensait la même chose, je l’ai réalisé après). Je me souviens de Anne Collet (organisatrice du Wagon à Bruxelles et Amsterdam) qui me dit que le temps peut paraître long mais qu’il filerait bien vite tout bientôt. J’ai eu du mal à le croire… Mais on a commencé à attaquer le front-end (HTML et CSS, en gros, ce que je fais le plus avec Codettes), suivi de Rails (un framework basé sur Ruby) et tout s’est éclairé. Le franc est tombé, les liens se sont faits! Je comprenais enfin où on allait et que faire avec tous ces nouveaux concepts. Après ça, on a travaillé sur des projets. D’abord, un exercice, puis le projet final, le tout avec la même équipe. On a appris à travailler ensemble, à se répartir le travail et tellement plus (big up à Jeddi, Bastien et Debora).

Tout à coup, c’est le dernier jour et on se sent nostalgique. A un certain moment, je rêvais de cette fin et maintenant, je rêve d’y retourner et de profiter de chaque instant.

J’ai rencontré des gens incroyables (je serais ravie de citer tout le monde ici mais on était 38 dans le batch, plus des assistants, des profs, une équipe d’organisation, … Vous seriez lassés avant moi!) et je suis clairement sortie de ma zone de confort. Et vous savez quoi? J’ai adoré!

Si vous envisagez Le Wagon, foncez et postulez! (Ou envoyez-moi un e-mail si vous souhaitez en discuter avec moi d’abord!)

Maintenant, je vais me reposer un petit peu… C’était épuisant tout ça (et surtout le karaoké de la fête qui a suivi)!

Anne-Laure, a.k.a « Le Wagon alumni» depuis vendredi soir.

Anne-Laure de Harlez © Le Wagon

© Le Wagon

 

Répondre